2) Juillet : Validation du projet ERASMUS et +

150 150 Maltae

Pour assumer son choix de reprendre une activité éducative envers les jeunes, dont les scolaires, MALTAE a posé candidature en mars au programme  Erasmus+  d’échanges de bonnes pratiques et d’innovation. Le projet européen «Cooper’actif : Habiter ensemble demain autrement » a été validé en juillet pour un démarrage en septembre.

« Inviter à voyager, inciter à rêver, inspirer à agir » : En empruntant (avec leur autorisation) à deux jeunes urbanistes l’exergue de leur ouvrage Habitat en mouvement, Voyage à la rencontre de l’habitat populaire en Amérique du Sud, le projet se présente dans ses objectifs et dans sa méthode :

Faire voyager et échanger des jeunes au travers l’Europe, à la rencontre des formes alternatives de l’habitat coopératif dans le but de les préparer à devenir des citoyens acteurs de leur logement,

En tenir le carnet de bord pour capitaliser et diffuser, dans un site web et une boite à outils, les acquis de ces explorations collectives.

7 partenaires de 5 pays différents (l’Allemagne, la Belgique, la France, les Pays-Bas, et la Pologne ) se mettront en ordre de marche pour deux ans, dès septembre 2018, dans un projet faisant se croiser  10 voyages  scolaires, quatre séminaires ou symposiums, et du travail scientifique, culturel et artistique tels la production d’un film, d’une exposition photographique, d’une enquête sur «l’habité du jeune en Europe » et  la conception d’un itinéraire culturel de l’habitat participatif en Europe

Il s’agira de mener à bien cette double ambition :

–           Inscrire dans les référentiels éducatifs les contenus sur ces nouvelles formes d’habitat et les valeurs qu’elles véhiculent : partage, coproduction, écologie, accueil et écoute de l’autre, apprentissage et expérimentation du faire et du vivre ensemble

–           Faire des « jeunes » engagés dans le projet les ambassadeurs de la promotion de l’habitat coopératif. Quatre moments forts, type symposiums ou journées d’études se dérouleront à Tuebingen, en Allemagne, – une des villes berceau de l’habitat participatif- à Graz, à Bruxelles, en Belgique à Marseille, avec le partenariat de la Maison de l’Architecture et de la Ville de la Région PACA et à Hyères et la Seyne en France. Ils inscriront pour les deux années 2018-19 et 2019-20 dans la dynamique des « Journées européennes Portes ouvertes » de l’habitat participatif. Ainsi, le projet s’adresse aux acteurs du logement et à la société toute entière.

–           Le projet est innovant dans son contenu et dans sa méthode : Son originalité est de faire se rencontrer des publics extrêmement diversifiés, issus d’établissements de l’enseignement secondaire et supérieur, centres de formation continu pour adultes et pour apprentis encadrés, étudiants ingénieurs futurs membres de l’élite intellectuelle de leur pays avec des acteurs de l’habitat participatif, professionnels et habitants. Le parti pris choisi de prendre pour fil rouge le regard du jeune sur lui et son logement (rêvé), sur le logement dans la société (réel) pour le faire se projeter sur le logement de demain dans le contexte des mutations énoncées est lui aussi novateur, comme celui de provoquer des échanges avec lycéens et les étudiants de la Tue, futurs professionnels architectes urbanistes qui, dans le projet, se mettent en situation de professionnels pour préparer et encadrer les voyages des lycéens. Les 7 partenaires sont 4 établissements scolaires (un établissement universitaire aux Pays Bas – L’Université Technique d’Eindhoven – , deux établissements du secondaire,  en France, – le lycée polyvalent de Costebelle de Hyères- , et pour la Pologne, le lycée de Zespol Szkol ekonomicznych , un centre de formation pour apprentis adultes – le CFPPA d’ Hyères-) , enfin, un institut culturel en Allemagne – L’Institut  Culturel Franco-Allemand de Tübingen  –  et, enfin, deux associations d’éducation populaire engagées dans l’Economie Sociale et Solidaire et qui œuvrent au développement et la promotion de l’habitat participatif – Habitat et participation, en Belgique  et en France, Mémoire A Lire Territoire A L’Ecoute, MALTAE, structure coordinatrice du projet .