5) « Apprendre à vivre et habiter la transition ; pour une écocitoyenneté de l’ « entre terre et mer » »

150 150 Maltae

Septembre :  Démarrage du projet
La région PACA a soutenu MALTAE pour un projet éducatif de « contribuer à la sensibilisation et l’éducation aux enjeux environnementaux, notamment ceux de la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité et de la ressource en eau »

Relier l’urbain et la campagne par l’eau…Habiter l’eau et le flottant….Mieux habiter les espaces de jardins partagés  en les associant à des projets d’architectures végétales…  Renouer avec l’arbre  et l’eau pour imaginer un nouveau cœur d’établissement….  en accompagnant différents projets déjà enclenchés dans plusieurs établissements scolaires , MALTAE apporte sa compétence technique et au-delà, propose de les relier dans un projet plus global, « habiter la transition » dont chacun est partie prenante et  devient, ainsi, réceptionnaire d’une plus-value  de mutualisation.

Allant d’un projet à l’autre, itinérant dans une sorte de Lycée virtuel « buissonnier », il s’agit d’inscrire chaque projet d’établissement comme volet d’un projet autour des nouvelles alliances villes –campagnes, dont les thèmes de éco habiter et co-construire un cadre de vie intègrent  un nouveau rapport au climat, à l’eau, au végétal et à la nature et au vivant en général.

 

Septembre : Démarrage du projet ERASMUS+ «Cooper’actif , Habiter ensemble demain autrement » . Voyage d’étude à Strasbourg et  Inauguration du projet « Lieu commun »

Strasbourg est connue pour être une ville pionnière en matière d’habitat participatif, comptant à son actif plus de 25 opérations, dont de nombreuses conduites avec des bailleurs sociaux.

Lorsque la ville de Strasbourg nous donna une réponse positive à notre demande de les voir devenir partenaire associé du projet Erasmus +, et qu’elle nous signala l’inauguration de leur toute dernière opération d’Habitat Participatif (HP), le 10 septembre, il nous sembla plus qu’évident de profiter de cette occasion pour démarrer le projet par un petit voyage d’étude. Quatre des membres du partenariat de trois pays (France, Pologne et Belgique) se sont donc donnés rendez-vous pour deux jours de visites et de rencontres des acteurs locaux. L’inauguration du petit immeuble « Lieu commun » était une étape dans l’histoire du mouvement de l’HP puisque pour la première fois, un bailleur social, Habitat de l’ Ill, s’était investi à initier du locatif social participatif  : 15 familles (dont 20 enfants) regroupées en association se sont largement impliquées pendant deux ans dans la conception de leur immeuble ( et non pas seulement de leurs logements) ; elles en gèrent leurs espaces communs et même plus, puisqu’elles auront la responsabilité de faire tourner un jardin partagé attenant de 2000 m 2, ouvert à l’échelle du quartier tout entier. L’architecte Thomas Hugen, un des membres actifs de la création du réseau Archicoop y a fait une démonstration convaincante de l’importance à accorder à la maitrise d’usage. Véronique Brom, présidente de l’association, a conclu en citant Gandhi, « la différence entre le possible et l’impossible se trouve dans la détermination ».