l’après festival champs libres, un bilan

l’après festival champs libres, un bilan

150 150 Maltae

Compte rendu Festival « Champs libres » du 16 au 18 octobre 2015

Pour sa dixième édition, le festival a été accueilli dans la  commune d’Hyères, sur l’invitation de l’association MALTAE qui a souhaité être partenaire du GR CIVAM dans le cadre du projet qu’elle mène depuis 2014 : 

«  Paroles d’agriculture, Portraits d’agricultrices »

A ce titre, MALTAE trouvait l’occasion de réaliser un projet qu’elle avait à cœur depuis plusieurs années : organiser une rétrospective  de la série «  la voix » d’Armand Chartier qui aurait eu cent ans l’an passé et  présenter, en écho aux portraits du cinéaste des années 1970, le travail en cours de MALTAE intitulé « portraits d’agricultrices », montrant ces femmes jeunes et moins jeunes par lesquelles le renouveau de l’agriculture s’opère en région PACA.
Les projections ont tourné sur trois lieux, la Médiathèque de la ville d’Hyères, le domaine des Fouques et la mairie annexe des Borrels les 16 et 17 octobre.
Les 5 exploitations du territoire hyérois qui font l’objet des films en cours ont donné lieu à une « visite de fermes », le dimanche 18,  journée qui s’est terminée avec un ciné-débat au cinéma Olbia avec la projection des extraits des films en cours de réalisation. Le projet de MALTAE vise la réalisation de 12 portraits qui seront rassemblés dans une série  de type « retour sur site, des agricultrices, quarante ans après». Actuellement  six portraits ont été engagés, dont quatre sur Hyères, un sur le Pradet, un dans les Alpes-Maritimes, à la Brigue. Ainsi, en résonance aux voix de Sylvie, Jacqueline, Henriette et les autres, deux  Isabelle (s), Nathalie, Michèle et Christelle, Anne, Marie-Hélène et Dominique racontent – au fil des quatre saisons qui laissent voir passer le cycle de l’année sur l’exploitation – pourquoi elles ont choisi de vivre de la terre, comment elles vivent au quotidien, comment elles voient l’avenir.

Les objectifs :
•    une rétrospective  d’une œuvre d’un  grand cinéaste méconnu
•   une mise en perspective, à 40 ans d’écart, de la réalité des femmes agricultrices pour ouvrir un débat fertile sur l’avenir de l’agriculture dans notre région, tout particulièrement.

La séance inaugurale a eu lieu  le vendredi 16 octobre matin, en présence du Maire-adjoint des Borrels, délégué à l’agriculture a été suivie  de trois autres projections itinérantes le vendredi 16 octobre aprés-midi, puis le samedi 17 octobre à la mairie annexe, enfin dans le cadre d’un ciné-débat au cinéma Olbia, le dimanche 18 octobre en point final de la journée de visite à 18H.

La journée du 18 octobre s’est déroulée comme prévue :

– de 9h30 à 11h : chez Isabelle Ivol, maraichère installée au Pradet sur un terrain mis à disposition par la municipalité
11h : chez Nathalie Marchal, Cocoribio, installée par Nature et Progrés et le soutien des cigales en production d’œufs bio
12h30 : visite du JHADE, jardin partagé de Hyères, chez Marie-Helène Augier et Dominique Viau : entre paniers sans contrat et location de parcelles de jardins partagés.
Pause repas au jardin
15h : Vallée de Sauvebonne à l’AMAP d’Isabelle Besse : les enjeux de l’évolution des AMAPs
16h30 : Domaine des Fouques, autour du vin bio
18h : Mairie des Borrels : Clôture du festival et de la rétrospective des films

_DSC9793_1

chez Isablle Ivol au Pradet, “le champ des possibles”

_DSC9857_1

au Jhade à Hyères, avec Dominique Viau

_DSC9900_1

le repas partagé

 

_DSC9925_1

l’Amap d’Isabelle Besse, dans la vallée de Sauvebonne